• Loisirs

    Loisirs

    Des activités sportives et culturelles : visites, randonnée, observations, sports de pleine nature.
  • Nature

    Nature

    Une faune et une flore exceptionnelle dans le plus vaste espace protégé d'Europe : le Parc national des Cévennes
  • Randonnée

    Randonnée

    Découvrez nos itinéraires de randonnées entre Causses et Gorges avec nos fichiers GPX
  • Gastronomie

    Gastronomie

    Autour du fromage de Roquefort ou du Pélardon des Cévennes, dégustez le vin des Gorges du Tarn ou l'eau minérale de Quézac
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Gîtes 3*** pour 4 pers dispo en septembre.... Réservation - Tarifs

 

  • All
  • Gastronomie
  • Loisirs
  • Nature
  • Paysages
  • Rando
  • Sports
  • Visites
  • Defaut
  • Titre
  • Date
  • Aléatoire
  • Le plus vaste des Causses et le plus désert aussi, pour la rando, l'observation et les panoramas grandioses
    Voir plus
    • Nature
    • Visites
  • La richesse et la biodiversité incroyable s'épanouit au coeur du vaste espace protégé du Parc national des Cévennes
    Voir plus
    • Nature
    • Visites
  • Au pays du Roquefort et du Pélardon, les chefs mélangent les saveurs : agneau, truite, châtaigne, truffes...
    Voir plus
    • Gastronomie
    • Nature
  • Causses, Gorges, Cévennes : 3 paysages qui révèlent le temps géologique qui se décompte en millénaires
    Voir plus
    • Nature
    • Paysages
  • Chez nous 2 grands canyons à découvrir : les Gorges du Tarn 53 km et la Jonte 20 km
    Voir plus
    • Paysages
    • Visites
  • Peuplé depuis de millénaires, les menhirs et dolmens sont nombreux. Aujourd'hui les légendes sont encore vivaces
    Voir plus
    • Loisirs
    • Visites
voir plus tappez SHIFT pour tout voir voir tout

Le sauvage de Peyreverde

C'était vers 1810, à la veille de la désastreuse campagne contre la Russie, de Napoléon 1 er, alors à l'apogée de la gloire, et qui ordonna une levée en masse des hommes valides de 20 à 30 ans. Quatre jeunes gens du canyon se trouvèrent enrôlés mais préférèrent se cacher et vivre en réfractaires dans les gorges du Tarn. Toutes les perquisitions contre les insoumis demeurèrent vaines. Ces derniers vivaient en paix dans les bois de Peyreverde et les grottes de saint Pons et de saint Marcellin. Mais le Caussenard et Quiou dé Bouys se disputaient les faveurs de Marie, jolie brune de 22 ans, qui n'avait d'yeux que pour le Caussenard.
Furieux, jaloux et outré de dépit de se voir ainsi évincé, Quiou dé Bouys fit sa soumission et dévoila la retraite de son rival.

Le réfractaire fut alors expédié, avec son dénonciateur, en Allemagne où tous deux furent incorporés aux 700000 hommes de la Grande-Armée.

Cinq ou six ans s'écoulèrent alors sans que l'on eut la moindre nouvelle de nos deux patriotes dont les parents pensèrent qu'ils étaient morts sur le champ de bataille, ou victimes de leur rivalité vis à vis de la belle Marie ou encore dévorés par les loups dans les neiges de Sibérie.

Marie, quant à elle, certes éplorée de l'absence de son amoureux, mais ne voulant pas se payer de vaines espérances, épousa, sans trop se faire prier, l'heureux réfractaire qui, par miracle, avait évité l'enrôlement, et se fixa avec lui au Mas-de-Lafont.

Un soir d'été, tandis que les deux époux vaquaient aux travaux des champs, l'écho, au sein du crépuscule, s'empara d'un formidable cri qu'il amplifia et répéta aux falaises du Méjean et du Sauveterre :

<< Vive l'empereur ! En avant ! Marche ! >>

-Vive l'empereur ! répondaient les multiples échos de la vallée .
Les époux se regardèrent étonnés et inquiets lorsque, le lendemain, le même cri vint réveiller cent fois les échos de la gorge profonde .
Jean Dardé, aperçut un inconnu dont il s'approcha et en qui il reconnut alors Alexandre Venhet que l'on croyait disparu à tout jamais. Il l'interrogea, mais son ancien camarade lui répondait toujours par les mêmes cris : Vive l'empereur ! Sus aux Cosaques ! Chargez à la baïonnette !
Qu'était-il donc arrivé ? A la bataille de la Moskova, Alexandre s'était battu comme un lion aux cotés de son compagnon d'infortune qui, lui, avait été emporté par un boulet. Quelques temps après, le Caussenard était tombé de fatigue dans la neige. Les Cosaques l'avaient recueilli, ranimé, jeté dans un hospice et expédié dans les steppes de Sibérie.
Lorsque la paix fut signée, les prisonniers furent rendus. Alexandre Vernhet rentra en France, et il arriva dans sa maison, tout déguenillé, mourant de faim : "on aurait dit un vrai squelette, ne se mouvant que par ressort"

A la nouvelle que Marie avait épousé Jean, il roula tout à coup des yeux hagards, s'empara d'un fusil, se rendit à l'écurie, en amena une demi-douzaine de chèvres et partit pour le bois de Peyreverde, propriété de sa famille.
En passant sous le Pas-de-l'Arc, il se mit à crier à tue-tête :
Vive l'empereur ! Pays conquis ! Pillage ! Pillage !... Le pauvre Alexandre avait perdu la raison.
Et le malheureux Aristhée, pendant 40 ans, mena une vraie vie de sauvage dans les bois de Peyreverde. Le lait de ses chèvres constituait sa seule nourriture. De temps en temps, il faisait quelque apparition à saint Préjet des Vignes, sa paroisse natale. Dans les bois, une mauvaise peau lui servait de vêtement.

En présence d'un tableau si affligeant, Marie mourut bientôt d'une maladie de langueur. Depuis lors, l'histoire du Sauvage de Peyreverde est devenue inséparable de celle du vieux Castel qui existait en ces lieux et dont subsistent encore quelques ruines.

Un gîte dans les Gorges du Tarn disponible cet été ?

Vous pouvez encore réserver votre location de vacances en juillet ou août 2019 en Lozère.
Les gites des Gorges du Tarn à Pougnadoires proposent encore des possibilités de séjour à la semaine cet été et jusqu'à fin septembre.
Isabelle et Thierry accueillent 4 personnes avec un confort clasé 3 étoiles (***) au bord de la rivière.
Vous disposerez d'un jardin au bord de la rivière, de terrasses avec vue panoramique sur les falaises des Causses et la rivière Tarn, dans un hameau tranquille.
Grâce au wifi gratuit vous pourrez continuer vos stories sur Instagram :-)
Rendez-vous pour découvrir les dernières dispos des gites ici.

Traduction

frnlendeites

Taquiner
la truite fario


Le niveau des eaux, le calme sur la rivière et le retour du beau temps, tout donne envie de sortir les cannes

Une journée dans les Gorges du Tarn

Si vous ne deviez passer qu’une journée dans les Gorges du Tarn quel pourrait être le programme de votre périple ?
Si vous aimez les paysages et que vous n’avez pas trop envie de faire du sport, vous pourriez commencer par aller admirer les Détroits et les falaises des Gorges du Tarn à partir du Point Sublime sur le Causse de Sauveterrre. En suivant une petite halte au village de Saint Georges de Lévejac pour admirer les bâtisses caussenardes en pierre pour goûter les confitures ou prendre un café chez Malaval.
A midi gagnez le village de La Malène pour vous restaurer dans l’un des restaurants du village comme le Manoir de Montesquiou.
Pour digérer, l’après-midi, renouez avec la tradition des Bateliers pour une descente en barque et une visite des Détroits des Gorges du Tarn au fil de l’eau.

Si vous aimez les vieilles pierres et la randonnée pédestre, commencez donc la journée à Sainte Enimie, village médiéval typique. Partez à pied du village vers les balcons du Causse de Sauveterre et les panorama sur les versants des Gorges du Tarn jusqu’à la Ferme des Boissets. Ce magnifique ensemble de bâtiments d’architecture caussenarde est représentatif de l’agropastoralisme inscrits au patrimoine mondial par l’Unesco : la civilisation du mouton sur les Causses de Lozère.
La balade se poursuit par une descente sur le village que vous visiterez depuis le château vis les calades bordées de maisons à colombage. Il ne vous restera plus qu’à choisir une bonne table pour goûter les écrevisses ou la truite fario du Tarn ou bien l’agneau des Causses.

Si vous êtes sports et nature vous pourrez commencer la journée au Rozier et aller faire un tour dans les Gorges de la Jonte. Une très belle randonnée vous permettra de gagner les balcons du Causse Méjean pour voir d’en haut les plus belles voies d’escalade et peut une highline tendue entre le Vases de Sèvres et le Vase de Chine au-dessus de la Jonte.
Le ciel rempli de vautours vous n’aurez qu’à descendre au pied des falaises pour visiter la Maison des vautours et tout savoir sur leur réintroduction sur ce site par le Parc National des Cévennes.

Une journée dans les Gorges du Tarn cela risque d'être un peu court n'est ce pas ?

Une nouvelle randonnée près des Gorges du Tarn

rand sentier des oiseaux causse mejeanC'est le dernier né des sentiers de randonnée dans la région des Gorges du Tarn en Lozère. A l'initiative des collectivités et du Parc national des Cévennes c'est proche du Roc des Hourtous que ce sentier de découverte des oiseaux est né cet été 2016. Les garde-moniteurs du Parc national ont avec les enfants de l'école primaire du Causse Méjean entrepris des actions de sensibilisation et ce travail pédagogique a permis d'enrichier cette création de balade.
Tout le long des 2.9 km du sentier vous découvrirez des panneaux d'intreprétation avec une partie classique présentant les oiseaux du côté scientifique et une partie plus ludique avec l'approche des enfants sur ces volatiles qu'ils apercoivent souvent lors de leurs sorties caussenardes, territoire où ils vivent à l'année.

Une balade très accessible, sans dénivelé qui permettra de découvrir les corniches des Gorges au niveau des Détroits, les sous-bois et les pelouse sèches du Causse Méjean. Trois environnements différents qui abritent donc diverses espèces d'oiseaux du causse.

Rendez-vous au Roc des Hourtous sur le Causse Méjean, situé près du hameau de Rieisse, la commune de La Malène. La balade est accessible toute l'année, pendant la saison touristique vous pourrez prendre un verre ou casser la croûte sur le site au point de restauration et regarder les vautours survoler le site depuis la terrasse.

Pour découvrir le Sentier des Oiseaux et les galeries photo de la randonnée suivez le lien.